Image Alt

H051-H060


H051 La lutte du Bien et du Mal (pollution)


Question permanente : pourquoi un Dieu d'amour permet il au mal d'exister ?
Certains sages répondent que c'est la condition pour l'existence de notre liberté. Pour que notre capacité à choisir existe, il faut un bien et un mal.
Notre conscience agit comme une boussole qui nous indique le bien.

H052 L’Alchimiste


H052 Alter
Pour les alchimistes tout est lié. Quels liens voient ils entre les étoiles et les processus alchimiques, entre les métaux et les planètes, entre les réactions chimiques et leurs progrés spirituels ? Pour eux, tout est manifestations de consciences. Cette quête de conscience et le développement de leurs consciences constituent l'œuvre, appelée aussi le grand œuvre. A l'époque du moyen âge, persécutés, ils étaient obligés de se cacher, protégés par des nobles avides le plus souvent. Pour avoir accès aux fourneaux, ils se présentaient comme étant cuisiniers. Ils étaient donc contraints de cuisiner des plats, une activité hors d'œuvre. D'ailleurs de nombreuses recettes de "cuisine" du moyen âge sont quasi immangeables car ce sont des descriptions de processus alchimiques. 
De tout temps les chercheurs de vérités ont dû se cacher.

H053 Forêt d’énergies


Adossés aux arbres, les corps physiques sont abandonnés. Les consciences sont en voyage.

N°054 Upaguru


 L'appétence c'est l'appétit de notre conscience. Notre raison a un appétit de savoirs, notre conscience a une appétence de connaissances. C'est important de comprendre cela. Dire par exemple que "la lumière n'aurait aucune raison d'exister si l'obscurité n'existait pas" paraît limite stupide pour notre raison. Par contre ceci parle à notre conscience. De même notre raison peut se demander quelles sont les dimensions de l'univers, alors que notre conscience ressent l'univers comme étant sans dimensions. Des lectures spéciales, des tableaux, des chants peuvent répondre à l'appétence de nos consciences, et peuvent être l'étincelle de compréhension qui nous manquait. En Inde, on appelle cela des Upagurus.. Ceci nous apporte alors l'équilibre, donc la paix et la sérénité. Le taoïsme comme l'alchimie sont des voies de connaissances et pas de savoirs.

H055 Filtres


Les sages nous disent, et c'est surprenant, que nous ne voyons pas la réalité, que nous avons des filtres. Et ces filtres nous devrons réussir à les briser.
Les chercheurs confirment le fait que notre cerveau interprète constamment et nous raconte des histoires. ils en viennent à dire que nous sommes l'espèce affabulatrice.

H056 Sagesse


La sagesse ? Des milliers de livre tentent de la définir. On peut comparer notre mental à une foret plus ou moins en friche, où il serait parfois difficile de cheminer. Tant les idées, les préoccupations, les désirs, les émotions s'imbriquent. La sagesse serait alors le travail patient d'entretien des sentiers et chemins de cette foret. La compréhension et l'acceptation des corps subtils est alors une aide. Commencer par réussir à se dédoubler, son mental à maîtriser d'un côté et sa conscience à écouter de l'autre.
Mes tableaux sont un langage pour notre conscience, et un tranquillisant pour notre mental. Comme dans les rêves, ils sont un mélange de symboles, de figuratif, d'émotions et de sagesse. Cette sagesse en héritage et en partage.


N°057 Dimensions


En Inde, certains arbres sont connus pour être propices aux méditations profondes. A leurs pieds un sadhu peut ainsi méditer plusieurs heures, jours, semaines... dans une immobilité totale. Comme si son corps physique était devenu un arbre. A son tour, l'arbre s'imprègne de cette sublime énergie des méditants et devient un arbre à méditations.
Le corps en méditation profonde vit au ralenti tandis que la conscience est partie en voyage.

N°058 Epreuves


On aurait les épreuves que nous serions capables de surmonter et qui nous seraient utiles.
Autrement dit : tout ce qui nous arrive nous est utile. Ou encore les évènements seraient liés à nos niveaux de conscience. Mais la plupart du temps la logique ou le sens des événements nous échappent et parfois nous sont insupportables.
Pour nous aider, un sage a fait la comparaison suivante : un échec c'est comme rater l'autobus, au lieu de regarder longuement l'arrière de l'autobus qui s'éloigne, préparez vous pour l'autobus suivant, voir pour un autobus d'une autre ligne. Autrement dit, une nouvelle opportunité suit toujours un échec ou une épreuve. Comme des vagues. Enfin n'oublie pas, si trop d'obstacles sont sur ton chemin, c'est que tu n'est plus sur ton chemin. Quand tu es sur ton chemin tout coule, c'est la loi du Dharma. Ne te reproche pas de rater, reproche toi de ne pas oser, de ne pas faire.

N°059 Sagesse masquée et Sadhus


Les textes sacrés parlent du chakra couronne au sommet de nos crânes. Il serait entouré de douze sous chakras en cercle, ce qui constituerait une couronne. Anandamayakosha constitue donc la porte du royaume. La porte précédente étant la porte émotionnelle ou porte de maîtrise de l'ego ou porte d'ouverture de conscience. Vijnanamayakosha l'accès à la connaissance.
L'art comme la spiritualité est un cheminement, une quête. Les saddhus se recouvrent souvent de cendre sacrée, en rappel à notre fin physique inéluctable. Ca me rappelle une anecdote. Alors que je présentais quelques photos d'un périple en Inde, un ami me surpris par sa réaction. Il dit : "pour moi, un maître de sagesse ne se balade pas presque nu, recouvert de cendre et riant de tout. " je n'ai pas su quoi répondre. D'où ce titre de sagesse masquée, sagesse protégée, sagesse réservée. Les saddhus vivent dans un autre monde, dans un autre paysage, une autre dimension.


N°060 Vertige d’espace


essai

Ivresse devant l’espace et la beauté de l’océan. Ivresse de liberté et d’espace.