Image Alt

Du N°128 au N°132


N°128 Concentration en flammes


Nos consciences fascinées par le feu. 

Le feu qui rassure et fait peur à la fois.

 L’ami, le chien et le feu sont nécessaires pour affronter la peur de la forêt la nuit, peur ancestrale qui provient de la nuit des temps. 

Puis on se retrouve dans un état de concentration, étape précédent la méditation. Les flammes nous habitent, les ombres sur les arbres deviennent flammes ou statues. Nos corps n’existent plus, ils sont cendres ou lumières.
Nous sommes en méditation, les corps s’effacent.

Le chien sait et sent que nous sommes partis ailleurs. Il veille.


N°129 Moha et Noûs


C’est une toile en langage symbolique, le langage de nos consciences. 

Le bateau attaché à la maison représente ce moi (Moha l’illusion en sanscrit). Il faut oser sortir sans lui, sans notre ego encombrant. Sans ce moi qui se croit le centre de l’univers, nous voilà libérés, un début de libération pour appréhender le Noûs (prononcer no-us). 

Ce Noûs qui désigne la partie la plus divine de nos âmes selon Platon. Le banc blanc nous attends pour être à plusieurs. Alors que nos amis les chiens sont dans un mimétisme total, nos précieux compagnons que sont les chats nous aident à calmer nos égos. 

Pour résumer, moins de Moha, et plus de Noûs. Le rideau de la nuit nous rappelle que le temps nous est compté. Enfin les arbres sont effrayés car le sol risque de se dérober avec la montée des eaux.

(C’est une grande toile sans châssis) .


N°130 Vibrations


Quand les vibrations musicales nous imprègnent, nous nourrissent l’âme. Quand extérieur et intérieur ne font qu’un. Au delà du yin et du yang, le juste milieu, l’équilibre superbe et sublime, l’harmonie.

Tout a commencé par une vibration, au début était le verbe, le Ohm créateur…


À titre personnel, ce tableau correspond à l’idée que, l’enfant solitaire que j’étais, se faisait du bonheur.


N°131 Naître et renaître


Naître reste un mystère. D'où viens t on ? Au moins la moitié de l'humanité croit dans la réincarnation avec de multiples variantes bien sur.
Avant d'habiter un nouveau corps physique (Annamayakosha), l'âme le visite comme un nouveau propriétaire visite sa future maison en construction, c'est une visite de chantier. 
L'âme se prépare à son prochain environnement et en particulier à ses futurs proches : parents, fratrie... Son visage vous apparaîtra peut-être dans le ciel constellé. ( coin supérieur droit du tableau).

N°132 Père Perdu


Nous apprenons essentiellement par mimétisme. Que peut nous apprendre un père perdu?

Le haut du tableau, sur environ 1/3, représente le monde réel. Pour les 2/3 du bas, à l’image de l’esprit d’un ivrogne, le monde de vient fou et fantasmagorique.

On peut voir une épave de bateau, des animaux marins  etc…

On touche le fond d’une détresse et d’une solitude.

C’est un chemin sans issues.