Image Alt

H141-H150


H141 Nostalgie


Un peu de nostalgie personnelle, souvenir de rêveries avec le chien Spat, le chien des voisins.
La mer qui me fascine, les ombres sur les murs qui deviennent des visages. Un lieu habité par des fantômes imaginaires.

H142 Guerres


Ce qui est surprenant c’est que nous ne sachions toujours pas tirer les leçons du passé. Nous souffrons d’une sorte d’amnésie collective. Nous nous acharnons à nous battre dans des guerres atroces que nous savons inutiles pour régler des conflits.

A notre époque, nous pouvons constater que les guerres sont surtout des guerres civiles et qu’il n’y a pas de vainqueurs.


H143 Matsarya (La ruse)


Très fréquente dans le monde du travail, la ruse. Utilisée pour fuir ses responsabilités, pour accuser autrui, pour flatter et obtenir une promotion, etc… 

Pour le chercheur spirituel c’est une menace permanente. 

Mais la vérité finit toujours par gagner. 

Epreuve difficile, réussir à se protéger sans faire de mal à autrui. 


H144 Lobha (L’avarice)


Une des six Ripus :

L’avarice est quasiment un mode de vie. Le radin a une vie de radin. Une vie où tout se compte, se mesure, se psèe. Les radins appellent cela gérer. 

Alors que bien gérer c’est savoir dépenser et se dépenser à bon escient.


N°145 La tribune du retour


J'aime à penser que lors de notre retour nos amis nous attendent et nous font la fête.

N°146 L’enfant vieux


Il y a deux parties de notre corps que l’on ne peut pas voir naturellement : notre dos et notre visage. Notre visage est pour les autres. 

Ce qui prouve, nous enseigne les maîtres taoïstes, que nous sommes des êtres sociaux. Notre espèce a pu survivre et dominer grâce à cette sociabilité.

Maintenant que nous avons tout conquis et beaucoup détruit par excès d’individualisme, il est temps de retrouver la puissance de cette sociabilité.

Enfant je me sentais déjà vieux, les comportements des adultes envers les animaux et la nature en général, me choquaient.


N°147 L’Atma


« Tout comme l’aveugle ne peut pas voir le soleil,

L’être égoïste ne peut pas voir l’Atma. »


N°148 Disciples et Dévôts


On commence par assimiler que nous sommes au moins trois : un corps physique, un mental et une conscience. Puis on réussit enfin à s’identifier à sa conscience et à maîtriser son mental. Enfin commencent les nouveaux voyages de notre conscience et la découverte de nouveaux paysages. Tout devient vibratoire. Couleurs et sons chantent. Ces voyages de notre conscience sont une réelle source de joie. C’est aussi parfois un partage. D’ailleurs, dans ces paysages des consciences, tout est partages et rencontres.

Une personne à qui j’expliquais depuis des mois que la spiritualité était concrète, me prit au mot et me demanda de l’emmener avec moi en voyage méditatif. N’ayant jamais fait cela, j’ai accepté en étant inquiet pour lui. S’il ne ressent rien, il risque de tout rejeter. Nous avons fait un formidable voyage et il en est revenu transfiguré.


N°149 Mortagne sur Gironde


A l’entrée du port de Mortagne une maisonnette isolée est en décalage d’epoque. Elle semble hors du temps. En l’observant, des souvenirs sont revenus en surface. Et, un nouvel éclairage et une nouvelle compréhension de l’histoire de mes parents qui illustre la puissance des schémas familiaux. Ces schémas familiaux ne s’arrêtent qu’avec une compréhension totale en conscience.

Dans le tableau, le magicien (notre conscience) essaye de pénétrer et comprendre la maison familiale.


N°150 Falaises Roses


Inspiré par l’église Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde, menacée par la mer qui grignote la falaise.   

Sainte Radegonde menacée et poursuivie par les sbires de son puissant mari, elle voulait devenir religieuse. Un miracle l’a protégée.